Jean-Marc Sabathé (promo 1984) directeur du Centre interministériel de crise dédié au Covid-19


Publié le 1{st} avril 2021 dans "" | Rédigé par Baptiste Cordier

Photo Préfecture de la Manche

Jean-Marc Sabathé (promo 1984) est le nouveau directeur du Centre interministériel de crise dédié au Covid-19, nous apprend Le Bulletin quotidien. Depuis 2019, après trois expériences en tant que préfet, il était membre du Conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation. Composé de préfets titulaires ayant exercé des fonctions territoriales en qualité de préfet, le CSATE est un organe du ministère de l’Intérieur chargé de l’évaluation et de l’accompagnement des préfets et sous-préfets.

Jean-Marc Sabathé a débuté sa carrière au sein de la Marine nationale. Il est commissaire de l’aviso-escorteur Commandant Bory en 1987 puis chef de cabinet du commandant du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc de 1989 à 1991.

De 1991 à 1992, il est chef de cabinet de Jean-Michel Baylet, alors ministre délégué au Tourisme. Il devient ensuite délégué régional au tourisme d’Île-de-France de 1993 à 1994. Il retrouve Jean-Michel Baylet, en tant que directeur de cabinet au Conseil général de Tarn-et-Garonne, de 1994 à 1997. En parallèle, il évolue au sein du MRG, actuel Parti radical de gauche (PRG), dont Jean-Michel Baylet sera pendant vingt ans le président. Il est chargé des relations extérieures non politiques de 1992 à 1994, délégué national au affaires étrangères et à la défense de 1994 à 1996, secrétaire national de 1996 à 1998 puis secrétaire général en 1998. Il est par ailleurs adjoint au maire de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) de 1995 à 1998.

Après un passage par la Délégation à l’information et à la communication du ministère de la Défense (DICoD) de 1998 à 1999, il devient sous-préfet d’Ambert (Puy-de-Dôme) de 1999 à 2000 puis directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Atlantiques jusqu’en 2002. Il est ensuite chef de la subdivision administrative des îles Tuamotu-Gambier en Polynésie française de 2002 à 2004.

Devenu administrateur civil, il est chef du bureau des officiers de la police à la direction de l’administration de la police national jusqu’en 2007. Il passe alors dans le privé, en tant que directeur de la sécurité du groupe EDF jusqu’en 2013.

Il devient préfet du Gers en 2013 puis de l’Aude de 2015 à 2017 et enfin de la Manche de 2017 à 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Conception & réalisation : Cereal Concept