Éric Biergeon (promo 1993) chef du bureau du recrutement et de la promotion professionnelle au ministère de l’Intérieur

Éric Biergeon (promo 1993), également diplômé de l’Institut régional d’administration (IRA) de Lille, est depuis septembre 2020 chef du bureau du recrutement et de la promotion professionnelle à la direction des ressources humaines du ministère de l’Intérieur. À la suite du cycle supérieur de perfectionnement des administrateurs civils effectué à l’École nationale d’administration (ENA), il a été titularisé administrateur civil selon un décret du 9 octobre 2020.

Auparavant conseiller d’administration de l’intérieur et de l’outre-mer, il était de 2014 à 2020 chef du bureau national des droits à conduire (anciennement service du fichier national du permis de conduire) au sein de de la sous-direction de l’éducation routière et du permis de conduire de la Délégation à la sécurité routière. En mai 2019, il a été promu chevalier de l’ordre national du Mérite pour 26 années de services au sein du ministère de l’Intérieur.

Au sein du ministère de l’Intérieur, il a travaillé auparavant à la préfecture de Seine-et-Marne de 1999 à 2004 puis à la préfecture de Val-de-Marne de 2004 à 2009. Il est ensuite chargé de mission auprès du Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance (SGCIPD) de 2009 à 2011 puis chef du pôle déploiement de la Direction générale des étrangers en France de 2011 à 2014.

Jérémy Prince (promo 1996) PDG du spécialiste de l’Internet des objets Sigfox

Jérémy Prince (promo 1996) vient d’être nommé PDG du spécialiste de l’Internet des objets Sigfox, nous apprend lemondeinformatique.fr. Il avait rejoint en octobre 2018 l’opérateur télécom français de l’Internet des objets en tant que Chief Strategy Officer (directeur de la stratégie). depuis mars 2019, il était le président de Sigfox aux États-Unis, un poste basé à Dallas (Texas).

Après des premières expériences au sein de la Société mutualiste des étudiants du sud-ouest et du salon du lycéen de Toulouse Transfac, Jérémy Prince évolue ensuite chez Index Multimédia, société spécialiste des produits tactiles multimédia, comme chargé des produits Internet de 2000 à 2002, chargé du marketing international de 2002 à 2004 puis chargé de la communication et des relations avec les investisseurs de 2004 à 2006. Il est chargé des relations avec les investisseurs du site Web spécialiste de l’immobilier SeLoger.com de 2006 à 2007. De 2007 à 2013, il dirige Echo 6, coentreprise entre M6 WEB et ECHOVOX spécialisée dans le multimédia sur appareils mobiles. De 2013 à 2016, il est le secrétaire général de C. Productions, filiale du groupe M6 chargée de la production des magazines d’information. De 2017 à 2018, il est le Chief Operating Officer (directeur de l’exploitation) de Mikros, filiale du groupe Technicolor spécialisée dans la création d’effets visuels numériques.

Matthieu Baudeau (promo 1994) président de l’Union des photographes professionnels

Matthieu Baudeau (promo 1994) vient d’être élu président de l’Union des photographes professionnels (UPP). Il a été élu en 2018 au Conseil d’administration de l’association ainsi qu’au bureau en tant que trésorier et réélu en 2019, puis élu vice-président en 2020. Première organisation professionnelle de défense des droits des photographes auteurs et des photojournalistes, l’UPP représente les intérêts de plus de 5 000 photographes professionnels et est composée de 1 000 membres actifs, ayant à ce titre la possibilité de voter en assemblée générale. L’UPP a pour but de promouvoir la profession et de veiller aux intérêts des photographes. Elle étudie toutes les questions sociales, économiques, juridiques ou autres intéressant la profession de photographe auteur. Elle s’attache particulièrement au respect du droit d’auteur.

Photographe au profil atypique, Matthieu Baudeau a tour à tour travaillé comme consultant, collaborateur de cabinet ministériel au Québec ou précepteur en Afrique avant de passer plusieurs années comme directeur dans l’administration consulaire en France. Auteur photographe depuis 2013, Matthieu Baudeau a concrétisé son travail photographique et notamment artistique au détour de ses quarante ans. Après plusieurs sessions de formation à l’École des Gobelins – École de l’image de Paris, il réalise principalement des commandes pour des entreprises et institutionnels, images pour des supports de communication (illustration internet, cartes de vœux, plaquettes d’information, affiches…), effectue des reportages d’entreprises ou encore des portraits, notamment de studio.

Parallèlement à son activité pour les entreprises et institutionnels, il a mené à bien un projet entre Paris et Buenos Aires en développant une recherche artistique sur des images d’immeubles haussmanniens se reflétant dans des flaques d’eau. Cette exposition a été présentée pour la première fois en 2014 à Paris à la galerie Leica, puis en 2015 à Buenos Aires à la galerie Modo Art. En 2016, il a présenté une série photographique sur une troupe de comédiens jouant dans le métro de Buenos Aires dans une galerie de Buenos Aires. Enfin, il participe à l’association des diplômés Sciences Po Toulouse Alumni en réalisant des photos lors des événements parisiens ou encore lors de l’opération « Donne un coup de pouce à ton CV ! ».

« Le chemin des estives » par Charles Wright (promo 2003)

Charles Wright (promo 2003) vient de publier Le chemin des estives aux éditions Flammarion.

« Pendant trente jours, je me suis échappé de la ville, du bruit, de l’administration, des commentaires, explique l’auteur. J’ai disparu des écrans radars. Sur les sentiers du Massif central, je me suis gorgé de beauté, saoulé d’espaces, enivré d’horizons. J’ai sauté des ruisseaux, contemplé des ciels étoilés, caressé des vaches. J’ai rencontré des gens de caractère, qui m’ont redonné foi dans le pays. Le chemin des estives est une grande vadrouille dans la France cantonale dont on dédaigne trop souvent les trésors. »

Charkes Wriht est journaliste. Titulaire d’un DEA de Sciences sociales de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), il a préparé un doctorat d’histoire à l’École pratique des hautes études jusqu’en 2006. Il a été conseiller au cabinet du président du Conseil général de l’Allier de 2005 à 2006 puis conseiller du ministre des Relations avec le Parlement jusqu’en 2007. Après deux expériences de consultant, il devient de 2010 à 2012 directeur de collection chez François Bourin éditeur. De 2012 à 2016, il est journaliste, notamment à La Vie, l’hebdomadaire chrétien d’actualité, où il tient toujours une chronique.

Pierre Larrey (promo 1993) secrétaire général de la préfecture de Corse-du-Sud

Pierre Larrey (promo 1993), également diplômé de l’École nationale d’administration (ENA, promo 2005-2007 République), a été nommé secrétaire général de la préfecture de Corse-du-Sud, nous apprend le site acteurspublics.com.

Administrateur civil hors classe détaché en qualité de sous-préfet hors classe, il était depuis 2018 secrétaire général de la préfecture de l’Aisne et sous-préfet de Laon.

Après des études à l’École nationale du Trésor public (ENT), il est notamment rédacteur à la direction générale de la comptabilité publique du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie de 1998 à 2003.

Après ses études à l’ENA, il est directeur du cabinet du préfet du Tarn de 2007 à 2009. Il est ensuite sous-préfet chargé de mission auprès du préfet de la Seine-Maritime de 2009 à 2011. En 2011, il est détaché au Conseil général de la Vendée comme directeur général adjoint des services chargé de la solidarité et de la famille. En 2016, il revient au ministère de l’Intérieur à la Direction de l’évaluation de la performance et des affaires financières et immobilières (DEPAFI), d’abord comme chargé de la mission du contrôle interne et de la maîtrise des risques puis comme chef du bureau du contrôle interne financier.

Dans la même région, Mejdi Jamel (promo 2013) est directeur de cabinet du préfet de la Haute-Corse depuis août 2020.

Lucas Buthion (promo 2013) spécialiste en affaires publiques chez Scaleway

Lucas Buthion (promo 2013) a rejoint l’hébergeur Internet Scaleway en tant spécialiste en affaires publiques. Il occupait auparavant les fonctions de chargé de mission en affaires politiques européennes et internationales auprès de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

Également titulaire d’un master en politiques européennes et affaires publiques à Sciences Po Strasbourg, Lucas Buthion rejoint ASD-Eurospace (association de l’industrie spatiale européenne) à la suite de ses études en tant qu’analyste des politiques européennes jusqu’en 2014. Il est ensuite consultant pour Pricewaterhouse Coopers à Paris de fin 2014 à début 2016. Il rejoint alors à nouveau ASD-Eurospace où il est chef du bureau à Bruxelles.

Par ailleurs, il donne un cours sur la politique européenne de l’espace à Sciences Po Strasbourg depuis 2016.

« Le grand bonheur » par Nicolas Diat (promo 1998)

Nicolas Diat (promo 1998) vient de publier en octobre dernier Le grand bonheur aux éditions Fayard. L’auteur y « pousse les portes de l’abbaye bénédictine de Fontgombault (Indre) pour faire découvrir la vie de ses soixante moines, et nous aider à comprendre le mystère du bonheur si doux qui les habite », explique l’éditeur.

Nicolas Diat est écrivain et éditeur. Il est l’auteur de L’Homme qui ne voulait pas être pape sur le pontificat de Benoît XVI (éditions Albin Michel, 2014) et Un temps pour mourir (éditions Fayard, 2018, prix du cardinal Lustiger et grand prix de l’Académie française. En outre, il est coauteur, avec le cardinal Robert Sarah, de Dieu ou rien (éditions Fayard, 2015), La Force du silence (éditions Fayard, 2016, prix Spiritualités d’aujourd’hui du Centre méditerranéen de littérature) et Le soir approche et déjà le jour baisse (éditions Fayard, 2019).

Elsa Isidore (promo 2011) directrice de cabinet à la mairie de Martigues (Bouches-du-Rhône)

Elsa Isidore (promo 2011) revient à la mairie de Martigues (Bouches-du-Rhône) en tant directrice de cabinet. Depuis 2019, elle était cheffe de cabinet à la mairie de Tournefeuille (Haute-Garonne).

Auparavant, elle avait débuté sa carrière à Martigues. De 2012 à 2015, elle a travaillé au sein de la Communauté d’agglomération du Pays de Martigues comme chargée de communication puis responsable du service communication à partir de 2014. Ensuite, en juillet 2015, elle devient la responsable du service communication de la mairie.

Lila Durix (promo 2006) défend la consigne pour les emballages

Lila Durix (promo 2006) défend la consigne pour les emballages (un dépôt est rendu quand l’emballage est rapporté par le consommateur) dans une vidéo publiée par la multinationale alimentaire Danone. « La consigne, explique Lila Durix, qu’elle soit pour recyclage ou réemploi, est une solution réelle de collecte pour permettre une fin de vie adéquate pour les emballages. »

Lila Durix est cheffe de projet RSE (responsabilité sociétale des entreprises) / Emballages chez Danone France depuis 2019.

Également diplômée de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2007, elle débute sa carrière au sein de l’ONG Acted en tant que chargée de mission développement de projets à Amman (Jordanie). Elle rejoint Médecins du Monde en 2008 en tant qu’assistante projet – Missions France. Elle revient ensuite à Acted. De 2010 à 2012, elle est responsable développement de projets à Haïti, attaché de direction auprès de la déléguée générale et chargée de mission – Projets urgence au Kenya, en Libye, au Pakistan, en Éthiopie et en République démocratique du Congo.

En 2012, elle rejoint la mairie de Paris. Jusqu’en 2017, elle est conseillère auprès de l’adjoint au maire de Paris chargé des Relations internationales. De 2017 à 2019, elle travaille au secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale en tant qu’adjointe au chef du bureau de veille et d’alerte. Elle revient à la mairie de Paris en 2019 en tant conseillère Relations internationales auprès d’un adjoint, avant d’intégrer le groupe Danone.

Jean-Baptiste Rufach (promo 2016) cofondateur de Tous en biclou

Jean-Baptiste Rufach (promo 2016) est le cofondateur de Tous en biclou. L’entreprise veut proposer dès l’été 2021 dans la région de Marseille une offre de tourisme résiliente et décarbonée à vélo mais aussi train, kayak et randonnée. Avec Cyril Hoccry-Lescarmure, Jean-Baptiste Rufach entend donner une mission sociétale à son projet en luttant contre le dérèglement climatique issu des transports et du tourisme.

Tous en biclou va proposer des expériences globales clé en main (location des vélos, parcours GPS, hébergements, restauration, visites patrimoine historique/naturel/culturel, dégustation chez les producteurs,…) d’une demi journée à plusieurs semaines.

Jean-Baptiste Rufach était depuis janvier 2019 le directeur du développement en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) de La Conciergerie solidaire, entreprise d’insertion. Depuis novembre 2019, il est aussi président en PACA du Mouvement Impact France (ex Mouves) qui fédère et représente des dirigeants d’entreprises sociales partout en France.

Jean-Baptiste Rufach a débuté sa carrière en 2016 en tant que chargé de projet à Toulouse pour l’AFEV, association qui crée de la solidarité dans les quartiers prioritaires et lutte contre les inégalités. Ensuite, il est développeur économique territorial en charge de l’économie sociale et solidaire au sein de Toulouse Métropole de 2017 à 2019.

Conception & réalisation : Cereal Concept