Claudia Delgadillo (promo 2007) directrice adjointe de l’EMD École de Management

Claudia Delgadillo de la Peña (promo 2007) a été promue directrice adjointe de l’EMD École de Management de Marseille (Bouches-du-Rhône), nous apprend Les Échos. Elle était depuis 2016 responsable de programmes de cette école qui veut « former de futurs managers en englobant l’enseignement dans une vision éthique de l’homme et de son engagement ».

Après ses études à Sciences Po Toulouse complétées par le master « Conseil, Expertise et Action Publique » – CEAP en 2007/2008, Claudia Delgadillo prépare un doctorat au sein du Laboratoire des sciences sociales du politique (LaSSP) de l’IEP. Soutenue en 2014, sa thèse est intitulée « L’impératif évaluatif. Sociogenèse, acteur, usages de l’évaluation dans les projets de développement social urbain (France-Catalogne) ». Elle devient ensuite de 2014 à 2015 chargée de projets au sein de la direction des programmes internationaux de la Fondation des Amis de l’Atelier, spécialiste de l’accompagnement de personnes en situation de handicap psychique, mental ou avec autisme.

Marc Gazave (promo 1985) adjoint à la cheffe du Contrôle général économique et financier

Marc Gazave (promo 1985), également diplômé de l’École nationale d’administration (ENA, promo 1995-1997 Marc-Bloch), est le nouvel adjoint à la cheffe du Contrôle général économique et financier, nous apprend Le Bulletin quotidien. Il assure aussi la fonction de secrétaire général du CGefi. Sous l’autorité des ministres chargés de l’Économie et du Budget, le CGefi assure le contrôle de plus de 400 organismes et entreprises publics.

Après une expérience en cabinet ministériel, Marc Gazave a rejoint le Contrôle général économique et financier en 2017 : il est promu contrôleur général de première classe et affecté à la mission « Couverture des risques, cohésion sociale et sécurité sanitaire » du contrôle général économique et financier. En juillet 2019 il est affecté à la mission « Santé » du CGefi.

Administrateur civil hors classe, il a travaillé essentiellement au sein du ministère de l’Économie et des Finances. Adjoint au chef de bureau de la politique du personnel à la direction du personnel et de l’administration de 1997 à 1998, il est ensuite chef du bureau de la coordination des instances de concertations jusqu’en 2000. Conseiller commercial de 2e classe en 2000 à Athènes auprès du chef des services d’expansion économique en Grèce, il revient à Paris en 2002 en tant que chef de bureau des projets applicatifs. En 2003, il est chef du bureau de la réforme budgétaire et du contrôle de gestion, puis chef du bureau de l’élaboration et du suivi du budget à la direction du personnel en 2005 et chef du bureau de la politique de l’emploi et du développement des ressources humaines en 2006.

Il devient en 2007 directeur de projet, chef de la mission politique immobilière de l’État, placé auprès du chef du service France Domaine constitué au sein de la direction générale de la comptabilité publique. En 2010, il est sous-directeur des politiques sociales et des conditions de travail au sein de la direction des ressources humaines du secrétariat général du ministère de l’économie, de l’industrie et de l’emploi et du ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l’État. À partir de 2015, il est sous-directeur de la gestion des personnels et des parcours professionnels au sein de la direction des ressources humaines au sein du ministère des Finances.

En 2016, il est nommé conseiller fonction publique de l’État, questions budgétaires et transversales de la ministre de la Fonction publique Annick Girardin, puis également conseiller en charge de la fonction publique hospitalière (FPH) en 2017 jusqu’à l’élection présidentielle.

« Déconstruire les idées reçues sur le réchauffement climatique » par Pauline Roy (promo 2002)

Pauline Roy (promo 2002) vient de publier Déconstruire les idées reçues sur le réchauffement climatique aux éditions Le Belvédère.

Cet essai illustré « vulgarise le sujet du dérèglement climatique en tant que phénomène physique et explique comment la vitesse du changement menace les conditions de satisfaction de nos besoins les plus essentiels, explique l’auteure. Toutefois, l’ouvrage vise aussi et surtout à livrer une réflexion permettant d’appréhender toutes les dimensions du problème : le rôle de notre système économique, de nos mentalités, ou encore de la pression démographique ».

Également titulaire d’un DESS en aménagement, Pauline Roy travaille dans le secteur de l’urbanisme. Elle s’est aussi investi dans l’association de jeunes écologistes alternatifs et solidaires Chiche! et l’association de protection de l’Homme et de l’environnement Les Amis de la Terre.

Herbert Castéran (promo 1991) réélu directeur de l’École de management Strasbourg Business School

Herbert Castéran (promo 1991) vient d’être réélu directeur général de l’école de commerce École de management Strasbourg Business School pour un second mandat de cinq ans. Il a été élu pour la première fois en 2016.


Également diplômé d’un DESS Économie et Statistiques de l’université Toulouse 1 Capitole en 1992, il débute au sein de l’institut d’études Khi2 en tant que responsable de la recherche sur notamment les habitudes de consommation. Il crée ensuite sa propre société de conseil en marketing, Stat’ Adour, qu’il dirige de 1995 à 2006. De 2010 à 2016, il est le PDG fondateur d’Holos E&R Marketing, société d’études et recherches marketing.

En 2006, il devient enseignant à l’école supérieure de commerce de Pau, avant de devenir enseignant-chercheur à Strasbourg en 2010. Il travaille plus particulièrement sur le tourisme et les études d’impact économique.

15 diplômés dans les tables-rondes métiers à Sciences Po Toulouse

15 diplômés ont participé en cette année 2020/2021 aux tables-rondes métiers à Sciences Po Toulouse. Les tables-rondes étaient virtuelles en raison du contexte sanitaire. Merci à tous les diplômés pour leur témoignage !

Le service Insertion professionnelle de Sciences Po Toulouse organise tout au long de l’année des événements autour de l’emploi à destination des étudiants (ateliers CV et lettre de motivation, conférences, forum de la mobilité, etc). L’établissement fait appel aux diplômés avec la contribution de l’association Sciences Po Toulouse Alumni.

Table-ronde sur les métiers du développement international et de l’humanitaire mercredi 18 novembre

Table-ronde sur les métiers de la lutte contre les discriminations et promotion de l’égalité mercredi 25 novembre

Table-ronde sur les métiers de la culture mercredi 20 janvier

Table-ronde sur les métiers de l’économie sociale et solidaire mercredi 24 février

Table ronde sur les métiers du conseil, audit et expertise mercredi 17 mars

Table-ronde sur les métiers de l’écologie et la RSE mercredi 7 avril

Gilles Alayrac (promo 1984) chef d’état-major de la direction de la prévention, de la sécurité et de la protection de la ville de Paris

Gilles Alayrac (promo 1984) vient d’être nommé chef d’état-major de la direction de la prévention, de la sécurité et de la protection de la ville de Paris, nous apprend Le Bulletin quotidien. Après plusieurs expériences dans les cabinets ministériels, il a rejoint cette direction en novembre 2016 en tant que sous-directeur de la tranquillité publique.

Également diplômé de l’Institut régional d’administration (IRA) de Lyon, Gilles Alayrac débute sa carrière en tant qu’attaché d’administration centrale au ministère de l’Intérieur en 1988. Il rejoint d’abord la direction de la sécurité civile puis la direction générale des collectivités locales en 1991.

Il intègre ensuite différents cabinets ministériels sous la gauche. De 1992 à 1993, il est chargé de mission, puis chef adjoint de cabinet et chef de cabinet de Jean-Michel Baylet, alors ministre délégué au Tourisme. De 1997 à 1998, il est conseiller chargé des relations avec le parlement d’Émile Zuccarelli, alors ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et de la Décentralisation. Il sera ensuite son chef de cabinet de 1998 à 2000. Plus récemment, de 2014 à 2016, Gilles Alayrac est conseiller, chef de cabinet puis conseiller spécial de Thierry Braillard, alors secrétaire d’État chargé des Sports.

Membre du Parti radical de gauche (PRG), il est conseiller de Paris de 2001 à 2014 et membre du Conseil régional d’Île-de-France de 2004 à 2010. Il est aussi à plusieurs reprises secrétaire national du PRG, notamment chargé du radicalisme urbain, de la ville et du logement de 2012 à 2016.

Administrateur civil hors classe, il retrouve en 2000 le ministère de l’Intérieur en tant qu’adjoint au chef du bureau de l’organisation et des politiques territoriales de l’État, puis chargé de mission pour la modernisation des ressources humaines jusqu’en 2006.

En 2007, il rejoint le ministère de la justice en tant que chef du bureau de l’accès au droit. Il est ensuite chargé de mission sur la facilitation de l’accès au droit des populations en milieu rural jusqu’en 2013. Enfin, il est chargé de mission sur l’accessibilité des services à la Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (DATAR) jusqu’en 2014. Après son nouveau passage en cabinet ministériel, il intègre la ville de Paris en 2016.

Antoine Calendrier (promo 1999) vice-président de l’agence Edelman

Antoine Calendrier (promo 1999) vient d’être nommé vice-président de l’agence de conseil en stratégie et en communication Edelman. Il reste basé à Hong Kong (Chine) : il est chargé plus précisément des Crisis & Trust Services (services de crise et de confiance) et de la zone Asie-Pacifique. Il a rejoint Elan Edelman en 2018 en tant que managing director (directeur général) du département Corporate affairs (Affaires générales). Il était aussi chargé de la région Asie.

Également diplômé du programme Executive MBA Kellogg-HKUST (entre la Kellogg School of Management at Northwestern University de l’Illinois aux États-Unis et la Hong Kong University of Science and Technology) en 2014/2015, Antoine Calendrier travaille dans ce secteur de la communication depuis dix-huit ans. Il a débuté comme consultant au sein du cabinet spécialiste de la communication de crise Arjuna de 2000 à 2004 avant de devenir manager dans l’agence internationale de communication et de relations publiques Burson-Marsteller de 2004 à 2008. Il devient directeur associé chez Havas Worldwide de 2008 à 2010 puis directeur de l’image de marque chez LVMH de 2010 à 2012.

En 2012, il s’installe à Hong Kong pour diriger le marché chinois de la société de relations publiques We Worldwide de 2012 à 2014, puis devient directeur général pour la Chine de Burson-Marsteller de 2014 à 2017 et enfin directeur général pour la Chine, Hong Kong, le Japon et Taïwan du spécialiste en image de marque et influence Meaning Asia de 2017 à 2018.

Sophie Espié (promo 2004) directrice des affaires publiques France d’Alstom

Sophie Espié (promo 2004) est la nouvelle directrice des affaires publiques France d’Alstom. Elle travaillait depuis 2016 pour Bombardier Transport, en tant que directrice des affaires publiques France & Bénélux depuis 2020. Bombardier Transport vient d’être racheté par Alstom, groupe spécialisé dans la mobilité.

Sophie Espié a débuté comme stagiaire puis chargée de mission auprès du président du Conseil régional de Midi-Pyrénées en 2005. Elle est ensuite conseillère technique au cabinet du président du Conseil général de Seine-et-Marne puis à celui du Val-d’Oise de 2005 à 2011.

De décembre 2012 à avril 2014, elle est chargée de mission puis chef de cabinet adjointe de Jean-Marc Ayrault quand il était Premier ministre : l’association Sciences Po Toulouse Alumni avait publié son portrait en juin 2013.

De 2014 à 2016, elle travaille au sein de la RATP comme responsable des relations institutionnelles du projet Bus 2025.

En 2016, elle rejoint le fabricant de matériel ferroviaire Bombardier Transport en tant que responsable des relations institutionnelles et des ventes. En 2018, elle devient directrice des relations institutionnelles de Bombardier Transport France. Enfin, en 2020, elle devient directrice des affaires publiques Bombardier Transport France & Bénélux.

Par ailleurs, Sophie Espié est membre du Conseil d’administration de l’association Sciences Po Toulouse Alumni depuis 2020.

Anne Fraisse (promo 1993) directrice générale d’Urbain des Bois

Anne Fraisse (promo 1993) est depuis le 1er avril directrice générale d’Urbain des Bois, nous apprend le site businessimmo.com. Cette nouvelle filiale du groupe immobilier Icade Promotion est spécialisée dans la construction bas carbone. Depuis 2019, Anne Fraisse était directrice adjointe d’Europolia, la société publique locale d’aménagement (SPLA) en charge des grands projets métropolitains pour Toulouse Métropole et la région Occitanie.

Après un DESS administration et gestion des collectivités territoriales de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Orléans, Anne Fraisse entre en 1994 à la direction financière de la mairie de Blagnac (Haute-Garonne). De 2001 à 2002, elle est la responsable administrative et financière de la Sem Constellation, chargée notamment du programme d’accueil de l’A380 et des opérations de logement et de bureaux au nord-ouest de l’agglomération toulousaine. En 2002, elle rejoint l’intercommunalité Blagnac Constellation en tant que directrice générale des services jusqu’à fin 2010.

Début 2011, elle rejoint Europolia, nouvelle société publique locale d’aménagement (SPLA) créée pour porter les projets de réalisation du nouveau parc des expositions et centre de congrès de Toulouse Métropole (Meett) à proximité de l’aéroport et de renouvellement urbain des quartiers autour de la gare Matabiau. Elle est directrice du projet du parc des expositions puis directrice du développement à partir de 2017. En tant que directrice adjointe d’Europolia depuis 2019, elle mené à son terme le projet de Meett, livrée à l’été 2020, et piloté l’opération Toulouse EuroSudOuest renommée Grand Matabiau, projet de transformation d’aménagement urbain et de développement des transports pour permettre à Toulouse de conforter sa stature de métropole européenne.

À partir de 2016, elle s’investit par ailleurs au niveau national au sein du Club Ville Aménagement, qui rassemble une quarantaine d’organismes d’aménagement, et du Réseau national des aménageurs piloté par le ministère du Logement.

« Le diable des Pyrénées » et « L’Or caché de Toulouse » par Alexandre Léoty (promo 2007)

Alexandre Léoty (promo 2007) vient de publier deux nouveaux romans policiers. Il s’agit de son quatrième et son cinquième romans après Ni Dieu ni diable en 2018, Les ombres du Midi en 2019 et Le tueur du Canal en 2020.

Le diable des Pyrénées vient de paraître chez TDO Éditions. L’action se déroule une nouvelle fois en Occitanie avec en personnage principal un journaliste toulousain baptisé Gabriel Hadour, déjà apparu dans les précédents romans d’Alexandre Léoty. « Pour écrire son prochain livre, Gabriel Hadour choisit de s’installer à Saint-Martin d’Ayguevives, petit village perdu au cœur des Pyrénées, ce n’est pas par hasard. L’ouvrage qu’il prépare est consacré, justement, à une série de meurtres atroces ayant ensanglanté cette vallée isolée en 1921. Ces terres glacées, il veut les sentir, il veut les comprendre. Mais ce qui ne devait initialement être qu’une paisible retraite d’écriture se transforme vite en cauchemar, lorsqu’un mystérieux tueur se met en tête de reproduire à l’identique les crimes du passé. »

L’Or caché de Toulouse vient d’être publié en parallèle aux éditions du 38. L’histoire se déroule à Toulouse avec pour héros William Delange, jeune professeur d’histoire médiévale. « À la mort de son grand-père, il découvre un mystérieux parchemin contenant un poème crypté supposé le mener à l’Or perdu de la Ville rose. Le début d’une incroyable course contre la montre pour l’historien, aux prises avec une dangereuse organisation secrète. »

Alexandre Léoty est journaliste à Toulouse. En novembre 2017, il avait publié Toulouse, métropole des réussites sur les nombreux succès dans la ville rose en terme de développement économique et industriel mais aussi de recherche scientifique et médicale. En 2019, il a publié un tome sur les vins en Occitanie. En octobre 2020, il a publié Occitanie, ma grande encyclopédie pour les 9-13 ans aux éditions Privat.

Conception & réalisation : Cereal Concept