Vincent Dupré-Warin (promo 2011) chef du bureau du budget du logement et de l’aménagement au ministère de la Transition écologique

Vincent Dupré-Warin (promo 2011) vient d’être nommé chef du bureau du budget du logement et de l’aménagement au ministère de la Transition écologique. Ancien élève de l’Institut régional d’administration (IRA) de Nantes (promo 2014) et de l’École nationale d’administration (ENA, promo 2019-2020 Hannah-Arendt), il était depuis 2020 adjoint au chef de bureau des grandes opérations d’urbanisme au sein du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Après avoir obtenu un master 1 d’anthropologie sociale et historique au sein de l’École des hautes études en sciences et sociales de l’université Toulouse 2 Le Mirail en 2009, Vincent Dupré-Warin a rejoint les bancs de l’université Toulouse 1 Capitole d’où il sort diplômé d’un master 1 en droit en 2010. Il intègre l’IEP de Toulouse pour obtenir un master 2 en Conseil et expertise de l’action publique (CEAP) qui le conduit à passer et réussir le concours des IRA.

Il rejoint ainsi celui de Nantes d’où il sort diplômé en 2014. Vincent Dupré-Warin rejoint alors le ministère des Armées en tant que chef de la section Synthèses T2-HT2 qui relève des enjeux budgétaires. Il y reste plus de trois ans avant de se consacrer au concours de l’ENA qu’il réussit.

Après avoir intégré l’ENA en 2019 (promotion Hannah-Arendt), il effectue de janvier à juin de cette année un stage à l’ambassade de France au Vietnam avant de rejoindre la préfecture de la région Corse, préfecture de Corse-du-Sud de juin à octobre. Vincent Dupré-Warin effectue enfin son troisième stage en tant que stagiaire ENA chez Segula Technologies d’octobre 2019 à janvier 2020.

Sorti de l’ENA en octobre 2020, il intègre le même mois le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales en tant qu’adjoint au chef de bureau des grandes opérations d’urbanisme.

Vincent Dupré-Warin fait partie des trois diplômés de Sciences Po Toulouse à avoir intégré l’École nationale d’administration à Strasbourg pour la promotion 2019-2020 Hannah-Arendt avec Adélie Raynaguet (promo 2017) et Amadis Delmas (promo 2009).

Adélie Raynaguet (promo 2017) cheffe du bureau de la protection de l’identité au ministère de l’Intérieur

Adélie Raynaguet (promo 2017) est désormais cheffe du bureau de la protection de l’identité au ministère de l’Intérieur. Également diplômée du master Affaires publiques et administration publique de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – École normale supérieure d’Ulm (promo 2018) et de l’École nationale d’administration (ENA, promo 2019-2020 Hannah-Arendt), elle était depuis 2020 adjointe au chef du bureau des concours financiers de l’État au ministère de l’Intérieur.

Durant sa scolarité à l’IEP de Toulouse, Adélie Raynaguet s’est investie dans la vie de l’école en qualité de community manager de l’établissement de septembre 2013 à juillet 2014. Elle a cofondé le syndicat étudiant Porte-Voix et s’est investie au sein de l’association écologiste Gaïa. Elle a par ailleurs effectué plusieurs stages, d’abord en tant que chargée de mission communication pour Climate Outreach and Information Network, puis au sein du ministère de l’Agriculture, en travaillant en appui au déploiement du règlement Bois de l’Union européenne en France.

Après avoir travaillé pendant trois mois en tant qu’analyste budgétaire au pôle Aménagement et Logement de la direction des finances et des achats de la mairie de Paris, Adélie Raynaguet entre à l’ENA. Elle effectue son premier stage à l’ambassade de France en Turquie de janvier à mai 2019, puis son deuxième à la préfecture des Côtes-d’Armor, de mai à octobre de cette même année. Son dernier stage ENA la conduit enfin chez Arianespace jusqu’en décembre 2019.

Adélie Raynaguet fait partie des trois diplômés de Sciences Po Toulouse à avoir intégré l’École nationale d’administration (ENA) à Strasbourg pour la promotion 2019-2020 Hannah-Arendt avec Amadis Delmas (promo 2009) et Vincent Dupré-Warin (promo 2011).

Sophia Popoff (promo 2011) conseillère municipale déléguée de la ville de Lyon

Sophia Popoff (promo 2011) est désormais conseillère municipale déléguée de la ville de Lyon en charge de la délégation «Bien habiter en ville » (habitat, logement et projets urbains en Quartiers prioritaires de la ville), nous apprend un communiqué de presse de la mairie  de Lyon. Depuis 2020, elle est conseillère municipale, conseillère de la métropole de Lyon (Rhône) et conseillère d’arrondissement dans le 5e secteur.

Diplômée de l’IEP de Toulouse en 2011, Sophia Popoff a également obtenu cette année-là un master 2 en politiques européennes et coopération franco-polonaise à l’IEP de Strasbourg. En parallèle de ces études à l’IEP de Toulouse, elle obtient en 2010 une licence 2 en droit administratif, européen et international à l’Université Toulouse 1 Capitole.

Après un premier poste en région parisienne en qualité de chargée de mission auprès de Centre-Ville en mouvement, une association d’élus locaux et de parlementaires qui œuvre pour le renouveau du centre-ville, elle rejoint Bruxelles (Belgique). Elle travaille pour la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne en tant que conseillère adjointe politique étrangère. Elle y reste jusqu’en février 2014 et sa prise de fonction en tant que rédactrice et coordinatrice pour l’Ukraine au sein du service d’action extérieure de l’Union européenne. En parallèle, elle suit plusieurs formations dispensées par la Commission européenne, que ce soit en rédaction politique, négociation ou prise de parole en public.

Sophia Popoff travaille ensuite brièvement, de mars à mai 2018 comme chargée de plaidoyer et de communication en Ukraine au sein de l’ONGI Save the Children International, puis devient bénévole en Colombie pendant un peu plus d’un an, notamment afin d’enseigner l’anglais. À son retour en France à l’été 2019 dans la région de Lyon (Rhône), elle devient chargée de mission bénévole puis administratice chez Bellebouffe, une association de lutte contre le gaspillage alimentaire et de promotion d’une alimentation durable. Elle devient bénévole au sein de plusieurs associations. De septembre à décembre 2019, elle devient ouvrière agricole stagiaire.

En parallèle de son élection à la mairie de Lyon, Sophia Popoff devient en 2020 responsable collectivités et affaires publiques de Planète OUI (devenu elmy en 2022), fournisseur privé français d’énergie verte, filiale de la BCM Energy, qui accompagne les acteurs territoriaux dans la définition, le déploiement et la gestion des actifs d’énergies renouvelables.

Jean-Paul Catanese (promo 1984) directeur départemental des finances publiques des Alpes-Maritimes

Jean-Paul Catanese (promo 1984), également diplômé de l’École nationale des impôts après une année au Centre de préparation à l’administration générale (CPAG), a été nommé directeur départemental des finances publiques des Alpes-Maritimes, nous apprend Le Bulletin quotidien. Il était depuis 2019 directeur régional des finances publiques de Bourgogne-Franche-Comté et du département de la Côte d’Or.

Jean-Paul Catanese a passé toute sa carrière au sein de l’administration fiscale avec cependant deux années de césure en Italie entre 2005 et 2007 durant lesquelles il est détaché auprès du service d’audit central de l’Agence des impôts italienne dans le cadre d’un programme d’échange de cadres. Impliqué dans la coopération entre pays, il a également participé à de nombreux projets bilatéraux à travers plusieurs missions d’expertise et de coopération avec le Burundi, la Pologne ou encore l’Algérie.

Jean-Paul Catanese est administrateur général des finances publiques depuis 2010. Adjoint au responsable du pôle gestion publique de la direction départemental des finances publiques du Var de 2010 à 2016, il est ensuite directeur régional des finances publiques de la Guyane de 2016 à 2019.

Jean-Paul Catanese a été fait chevalier de la Légion d’honneur dans le cadre de la promotion du 1er janvier 2019.

Jérémy Haddad (promo 2015) conseiller parlementaire du ministre Franck Riester

Jérémy Haddad (promo 2015) est désormais conseiller parlementaire de Franck Riester, ministre chargé des Relations avec le Parlement, nous apprend Le Bulletin quotidien. Il était depuis 2021 conseiller politique et élus au pôle politique du parti La République En Marche !

Diplômé de l’IEP de Toulouse en 2015 au sein du master 2 « Conseil, expertise et action publique » (CEAP), Jérémy Haddad a effectué durant sa scolarité plusieurs stages en lien avec la politique. Il a ainsi été durant toute son année de césure collaborateur parlementaire du député du Tarn Philippe Folliot (promo 1984) et a travaillé de cinq mois de mars à juillet 2015 au sein du groupe UDI à l’Assemblée nationale.

Il retrouve Philippe Folliot à l’Assemblée nationale à la fin de ses études à l’IEP en tant que collaborateur parlementaire. Il dirige sa campagne législative en juin 2017, moment où le député rejoint LREM. Outre Philippe Folliot, il accompagne en parallèle de 2017 à avril 2021 Jean-François Portarrieu, député LREM de la Haute-Garonne. Après l’élection au Sénat de Philippe Folliot en septembre 2020, Jeremy Haddad devient le collaborateur de sa suppléante Muriel Roques-Étienne jusqu’en avril 2021 et sa prise de fonction en tant que conseiller politique chez En Marche !.

Conseiller municipal de son village d’Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées) de 2014 à 2020, il est candidat aux élections régionales de 2015 dans les Hautes-Pyrénées. En 2019, il est candidat aux élections européennes en 64e position sur la liste Renaissance représentant des Hautes-Pyrénées. En 2020, il est candidat aux élections municipales à Argelès-Gazost. Il est en outre référent des Jeunes avec Macron dans le département des Hautes-Pyrénées de 2020 à 2022.

Mathieu Aurignac (promo 1998) dans le classement des meilleurs avocats français

Mathieu Aurignac (promo 1998) figure dans le classement 2023 des meilleurs avocats français en « Mergers & Acquisitions Law » établi par la revue américaine Best Lawyers.

Avocat associé en droit des sociétés, Mathieu Aurignac travaille depuis 2002 au sein du cabinet Fidal Midi Toulousain. Il y est directeur du département Corporate, fusions et acquisitions. Il conseille et accompagne les entreprises de tous secteurs et de toutes tailles dans leurs opérations de développement et de croissances externes. Également diplômé de l’université Toulouse 1 Capitole où il obtint un diplôme de juriste conseil d’entreprise, il assure par ailleurs des formations au sein de l’École des avocats de Toulouse ainsi que du Master droit des entreprises à l’Université Toulouse 1 Capitole.

Pierre-Gaël Bessière (promo 2018) chef de cabinet adjoint de Pap Ndiaye

Pierre-Gaël Bessière (promo 2018, ancien élève de 2013 à 2017) est désormais chef de cabinet adjoint de Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Depuis novembre 2020, il était chef de cabinet adjoint d’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée en charge du Logement au sein du ministère de la Transition écologique, puis chef de cabinet depuis octobre 2021.

Après quatre années passées sur les bancs de l’IEP de Toulouse, Pierre-Gaël Bessière rejoint en 2017 Sciences Po Paris dont il sort diplômé deux ans plus tard en carrières judiciaires et juridiques. Parallèlement à ces études à Paris, il travaille à l’Assemblée nationale en tant que collaborateur parlementaire puis comme stagiaire auprès d’un conseiller politique au cabinet du président de la République. Pierre-Gaël Bessière devient ensuite chargé de mission, adjoint au chef de cabinet de la campagne des européennes pour En Marche ! de décembre 2018 à mai 2019.

Le mois suivant, il intègre le cabinet d’Emmanuelle Wargon, alors secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire en tant que collaborateur. Lorsque cette dernière est nommée ministre déléguée en charge du Logement en juillet 2020, Pierre-Gaël Bessière devient conseiller en charge des élus locaux et des territoires, fonction qu’il occupe jusqu’au mois de novembre 2020 et sa nomination en tant que chef de cabinet adjoint au sein de la même équipe ministérielle.

Investi en politique, Pierre-Gaël Bessière est par ailleurs délégué général adjoint en charge des territoires et des élections des Jeunes avec Macron et a été élu en mars 2020 premier adjoint d’Azas (Haute-Garonne).

Mise à jour : En septembre 2022, Pierre-Gaël Bessière a été nommé chef de cabinet adjoint de Pap Ndiaye.

Marie-Aude Bailly-Le Bars (diplômée Bailly, promo 1996) directrice du Conseil national de l’Ordre des architectes

Marie-Aude Bailly-Le Bars (diplômée Bailly, promo 1996) est la nouvelle directrice du Conseil national de l’Ordre des architectes (CNOA). Elle était la directrice générale adjointe de la ville d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) depuis janvier 2021.

Diplômée de l’IEP de Toulouse en 1996, elle est également titulaire d’une licence en droit public obtenue à l’Université Toulouse 1 Capitole. Marie-Aude Bailly-Le Bars a par la suite obtenu une maîtrise en sciences politiques ainsi qu’un DESS de communication publique et politique à l’université Paris 1 La Sorbonne.

Elle débute sa carrière professionnelle en janvier 1999 en rejoignant la RATP en qualité de chargée de mission. Elle travaille pendant un an sur l’accompagnement de la réhabilitation du pôle Gabriel Péri dans les Hauts-de-Seine (Asnières et Gennevilliers).

En février 2000, Marie-Aude Bailly-Le Bars intègre la mairie de Puteaux (Hauts-de-Seine) en tant que collaboratrice auprès du premier maire-adjoint, Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Lorsque cette dernière devient maire en 2004, elle devient sa directrice de cabinet. Elle occupe cette fonction jusqu’en 2014 avant de conseiller, pendant sept mois, le président de la startup du numérique Linagora sur les sujets d’affaires publiques et de communication.

En juillet 2015, Marie-Aude Bailly-Le Bars revient en collectivité, en devenant directrice de cabinet du maire de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Elle occupe ce poste jusqu’à l’été 2020 où elle rejoint la métropole du Grand Paris (MGP) pour y créer la direction des coopérations territoriales. Elle devient directrice générale adjointe de la ville d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) en janvier 2021.

Retour sur la soirée « Présidentielle : le débrief des diplômés »

Une trentaine de diplômés s’est donnée rendez-vous au Patio Opéra à Paris hier jeudi 28 avril pour participer à notre soirée « Présidentielle : le débrief des diplômés ».

Anne-Claire Ruel (promo 2003), enseignante en communication politique, autrice et fondatrice du compte Instagram Call pol, Paul Conge (promo 2016), journaliste chez Marianne et auteur du livre-enquête Les Grand Remplacés, et Antoine Marette (promo 1999 de Sciences Po Rennes), reporter politique chez France Culture, ont analysé les résultats de l’élection présidentielle et partagé leurs clefs de lecture de cette échéance sans nulle autre pareille.

L’occasion également pour ces derniers de mettre en exergue les différences de dynamique en marge des élections législatives et de tenter de se projeter sur ce que sera le paysage politique nationale dans les cinq prochaines années. Un exercice d’anticipation délicat auquel nos invités se sont néanmoins prêtés avec brio !

Si vous êtes diplômé et installé en région parisienne mais n’avez pas été informé de cette rencontre, contactez-nous.

Eléonore Rime (promo 2014) manager chez Deloitte au Canada

Eléonore Rime (promo 2014) rejoint le cabinet Deloitte à Montréal (Canada) en tant que manager, dans le département Human Capital. Auparavant, elle travaillait pour Capgemini Invent à Bruxelles depuis 2018.

Diplômée de Sciences Po Toulouse en 2014 au sein du master « Affaires internationales et stratégie d’entreprise », Eléonore Rime débute sa carrière professionnelle à l’international avec un Volontariat international en entreprise (VIE) en Allemagne, chez Eurogroup Consulting, un cabinet de conseil en stratégie, management et organisation, après un stage de fin d’études chez PSA Peugeot-Citroën. Basée à Francfort-sur-le-Main (Allemagne), elle officie en tant que Junior-Consultante pendant un an, aidant à la coordination d’un réseau d’affaires européen de quatre communautés (Banque & finance, transport, secteur public et questions numériques). Un an plus tard, elle quitte la Hesse pour rejoindre la filiale luxembourgeoise d’Eurogroup Consulting. De 2015 à 2018, elle y travaille en tant que consultante, notamment pour le secteur public luxembourgeois.

En 2018, Eléonore Rime rejoint Bruxelles pour intégrer Capgemini Invent, la marque d’innovation digitale, de design et de transformation du groupe Capgemini, d’abord en tant que consultante senior, avant de devenir manager en janvier 2021. Ayant une expertise cross-sectorielle (avec des projets dans l’automobile, la mobilité, le secteur bancaire ou l’industrie pharmaceutique), elle se spécialise progressivement en gestion du changement, sur des problématiques organisationnelles toujours liées à l’humain. Elle occupe cette fonction jusqu’en avril 2022 et son arrivée chez Deloitte au Canada. Au sein de la practice Human Capital, elle soutient des projets de transformation technologiques, organisationnelles ou culturelles.

Eléonore Rime a été présidente de Interface Sciences Po Toulouse Junior Conseil, la Junior-Entreprise de l’IEP de Toulouse, entre janvier 2013 et janvier 2014.

Conception & réalisation : Cereal Concept