Jérémy Haddad (promo 2015) conseiller politique et élus chez En Marche

Jérémy Haddad (promo 2015) vient de rejoindre le parti La République En Marche ! en tant que conseiller politique et élus au pôle politique du parti présidentiel. Il était auparavant collaborateur parlementaire à l’Assemblée nationale.

Diplômé de l’IEP de Toulouse en 2015 au sein du master 2 « Conseil, expertise et action publique » (CEAP), Jérémy Haddad a effectué durant sa scolarité plusieurs stages en lien avec la politique. Il a ainsi été durant toute son année de césure collaborateur parlementaire du député du Tarn Philippe Folliot (promo 1984) et a travaillé de cinq mois de mars à juillet 2015 au sein du groupe UDI à l’Assemblée nationale.

Il retrouve Philippe Folliot à l’Assemblée nationale à la fin de ses études à l’IEP en tant que collaborateur parlementaire. Il dirige sa campagne législative en juin 2017, moment où le député rejoint LREM. Outre Philippe Folliot, il accompagne en parallèle de 2017 à avril 2021 Jean-François Portarrieu, député LREM de la Haute-Garonne. Après l’élection au Sénat de Philippe Folliot en septembre 2020, Jeremy Haddad devient le collaborateur de sa suppléante Muriel Roques-Étienne jusqu’en avril 2021 et sa prise de fonction en tant que conseiller politique chez En Marche !.

Conseiller municipal de son village d’Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées) de 2014 à 2020, il est candidat aux élections régionales de 2015 dans les Hautes-Pyrénées. En 2019, il est candidat aux élections européennes en 64e position sur la liste Renaissance représentant des Hautes-Pyrénées. En 2020, il est candidat aux élections municipales à Argelès-Gazost. Il est en outre référent des Jeunes avec Macron dans le département des Hautes-Pyrénées.

Florian Bardou (promo 2014) coup de cœur du prix AFJA

Florian Bardou (promo 2014), journaliste chez Libération, vient d’être récompensé ar l’Association des journalistes de l’agriculture et de l’alimentation (AFJA).

Il est en effet coup de cœur du prix AFJA de journalisme agricole et agroalimentaire 2020 pour son article intitulé « L’élevage intensif, accélérateur de zoonoses ». Publié en avril 2020 dans Libération, ce dossier s’intéresse à certaines pratiques pouvant entraîner des effets en cascade néfastes pour la biodiversité, la santé animale et humaine. Un sujet ô combien d’actualité au regard de la piste privilégiée concernant la propagation de l’épidémie de la Covid19.

Florian Bardou est journaliste à Libération depuis 2016, spécialisé notamment sur les questions relatives à l’environnement et à la condition animale. Il a écrit auparavant pour Slate.fr, Streetpress, Metronews ou encore Ça m’intéresse.

Fred Guillo (promo 2016) lance l’outil Smart Lobbying

Fred Guillo (promo 2016), consultant senior chez Interel depuis 2018, vient de lancer l’outil Smart Lobbying. À partir des données en open data du répertoire des représentants d’intérêts de la HATVP, le service propose des fonctionnalités pour automatiser la veille sur le secteur des affaires publiques et propose ainsi une photographie de la réalité du métier de lobbyiste.

Après avoir débuté sa carrière au sein du cabinet CALIF, fondé par François Massardier (promo 2003), Fred Guillo a rejoint en 2018 le cabinet Interel. Secrétaire général de l’association des Jeunes lobbyistes depuis 2019, il avait publié en octobre 2020 une étude sur les caractéristiques types des cabinets de conseil en lobbying français, remarqué dans le microcosme des affaires publiques parisiens.

Son ambition avec Smart Lobbying est désormais de viser « les directions des affaires publiques, qui peuvent explorer les données pour voir quels sont leurs alliés et leurs adversaires sur un sujet donné, mais aussi les associations pro-transparence », a-t-il expliqué au média Contexte.

Au sein de Sciences Po Toulouse Alumni, Fred Guillo est le coanimateur du « club Affaires publiques », qui réunit les métiers des relations publiques (affaires publiques, communication institutionnelle et influence).

Virginie Guérin-Robinet (diplômée Robinet, promo 1995) cheffe de la mission de délivrance sécurisée des titres au ministère de l’Intérieur

Virginie Guérin-Robinet (diplômée Robinet, promo 1995), également diplômée de l’Institut régional d’administration (IRA) de Lille, a été nommé experte de haut niveau, cheffe de la mission de délivrance sécurisée des titres au sein du ministère de l’Intérieur selon un arrêté du 19 avril. Elle intègre la direction de la modernisation et de l’administration territoriale relevant du secrétariat général du ministère. Depuis août 2019, elle était sous-préfète auprès du préfet des Hauts-de-Seine, chargée de la politique de la ville et de la cohésion sociale, puis secrétaire générale adjointe.

Nommée chef du bureau Contrôle des sociétés d’autoroute (tutelle, concessions) au ministère de l’Équipement en 2005, elle rejoint trois ans plus tard le ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement durable, en tant que chef du bureau Modernisation et stratégie au sein du secrétariat général.

Titulaire du tour extérieur des administrateurs civils en 2012, elle intègre le ministère de l’Intérieur en qualité de chef du bureau du Fonctionnement et de l’Investissement des programmes à la Direction de l’évaluation, de la performance et des affaires financières et immobilières. Elle y reste deux années avant de rejoindre en 2014 la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises en qualité de chef du bureau des Ressources humaines et financières, toujours au ministère de l’Intérieur. En 2017, elle devient directrice du pôle Migrants à la Direction interministérielle à l’hébergement et l’accès au logement (Dihal).

Nathalie Vaysse (promo 1990) au CA de l’établissement public chargé de la formation professionnelle des adultes

Nathalie Vaysse (promo 1990), également diplômée de l’Institut régional d’administration (IRA) de Nantes, vient d’être nommée membre du conseil d’administration de l’établissement public chargé de la formation professionnelle des adultes, en qualité de représentante du ministre chargé de l’Emploi, selon un arrêté du 4 mars. Elle est par ailleurs cheffe de service, adjointe à la déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), depuis 2019.

Nathalie Vaysse a débuté sa carrière professionnelle au ministère du Travail en 1993, comme responsable de la section des collectifs du travail, au bureau de la négociation collective au sein de l’ex-direction des relations du travail (aujourd’hui direction générale du travail). Elle devient ensuite cheffe de bureau au sein de cette même direction de 1999 à 2001. Entre 2004 et 2006, elle est adjointe au directeur de l’administration et des ressources humaines du musée du Quai Branly à Paris, responsable des ressources humaines, dans un contexte de préfiguration de l’établissement public avant son ouverture officielle.

Nathalie Vaysse retourne ensuite à la direction générale du travail, où elle occupe un poste de cheffe du bureau de 2006 à 2009, avant de rejoindre le ministère de la Culture, comme adjointe de chef de bureau au sein de la direction générale des médias et des industries culturelles de 2010 à 2012. Nathalie Vaysse a par ailleurs été pendant un peu plus d’un an senior manager (cadre supérieur) au sein du cabinet de conseil spécialisé en stratégie sociale Alixio.
Avant de devenir cheffe de service, adjointe à la DGEFP, elle était adjointe au sous-directeur « mutations économiques et sécurisation de l’emploi » entre 2013 et 2016, puis administratrice de la section du travail et de l’emploi au Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Schany Taix (promo 2002) directeur de l’Association progrès du management

Schany Taix (promo 2002), également diplômé de l’Essec Business School en 2006, est le nouveau directeur de l’Association progrès du management (APM). Il était délégué général de la Fédération nationale des Centres interinstitutionnels de bilan de compétences (CIBC) depuis 2017.

Diplômé de l’IEP de Toulouse en 2002, Schany Taix a débuté sa carrière professionnelle en 2005 en fondant Equinance, une société de conseil et formation en organisation et management. En 2010, il rejoint les équipes de la FNCIBC dont la mission principale est d’accompagner les politiques publiques en matière d’emploi, de formation professionnelle, de reconnaissance des acquis de l’expérience. Il prend ainsi la direction du Centre interinstitutionnel de bilan de compétences Alpes Provence qui couvre alors les départements des Hautes-Alpes et le développe, avec son équipe, sur les territoires des Alpes-de-Haute-Provence et le nord des Bouches-du-Rhône.

Référent régional de la FNCIBC pour la région Sud (PACA) de 2014 à 2017, Schany Taix intègre ainsi le bureau national (2014) avant de devenir délégué général par intérim de la fédération de novembre 2016 à janvier 2017 puis délégué général à compter de cette date.

Il occupe ce poste jusqu’au mois de mars 2021 et sa prise de fonction en tant que directeur de l’APM, une association professionnelle internationale de dirigeants francophones active dans le domaine de la formation managériale.

Très investi au sein de l’écosystème de l’accompagnement en management, Schany Taix a été jusqu’en avril 2021 trésorier de la Fédération européenne des centres de bilan et d’orientation professionnelle, membre du conseil d’orientation de l’Observatoire des métiers de l’accompagnement, membre du conseil de surveillance de Certup-Maïeutika, un prestataire d’audits et organisme certificateur et enfin administrateur du Syndicat national des organismes de formation (SYNOFDES).

Notons que c’est une diplômée, Sophie Clamens (diplômée Bonhomme, promo 1984), qui lui succède en tant que déléguée générale de la Fédération nationale des CIBC.

Édouard Rappaz (promo 2016) lance Mécénat Public Privé

Édouard Rappaz (promo 2016) vient de lancer Mécénat Public Privé, une société de conseil et mise en œuvre de recherche de fonds privés pour des structures publiques (hôpitaux, ehpad, universités, associations, etc.). Il s’est associé avec Andrea Desantis, diplômé de Toulouse Business School (TBS).

Double diplômé en 2016 de l’IEP de Toulouse et de TBS, Édouard Rappaz a également obtenu en 2018 un master 2 en droit, économie et gestion à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Au cours de ses études, il a effectué plusieurs stages dans les institutions politiques et administratives, que ce soit auprès de la Chambre régionale et territoriale des comptes des Antilles et de la Guyane, au cabinet du maire et à la direction du protocole de la ville de Saint-Étienne (Loire) ou encore à la section du rapport et des études (SRE) du Conseil d’État.

En janvier 2019, Édouard Rappaz devient analyste financier à la direction des finances de la ville de Paris, poste qu’il occupe jusqu’en mars 2021 et le lancement officiel de Mécénat Public Privé.

Anne-Sophie Azzopardi (promo 2017) chargée des relations extérieures de l’UCF CIBTP

Anne-Sophie Azzopardi (promo 2017), également diplômée d’un master 2 en droit, économie et gestion à l’université Toulouse 1 Capitole, vient de rejoindre l’Union des caisses de France Congés Intempéries BTP (UCF CIBTP) en qualité de chargée de missions relations extérieures et communication institutionnelle.

Très investie en politique durant ses études, Anne-Sophie Azzopardi a réalisé plusieurs stages à l’Assemblée nationale en tant qu’assistante parlementaire, d’abord auprès de Valérie Boyer (LR, Bouches-du-Rhône) puis auprès de Jean-Luc Moudenc (LR, Haute-Garonne). Elle a également effectué un stage à l’Agence régionale de santé PACA en qualité de chargée de mission au sein du service en charge des personnes âgées et personnes handicapées. Lors de son année de mobilité en 2015, elle rejoint l’équipe du directeur politique du Parti Démocrate du comté de Los Angeles (États-Unis) au sein duquel elle travaille sur des campagnes locales (city council de Los Angeles) puis au lancement de campagne d’Hillary Clinton. Elle intègre en 2016, en parallèle de sa 5e année, le cabinet de la sénatrice (LR) de Haute-Garonne Brigitte Micouleau en qualité de collaboratrice parlementaire.

En avril 2017, Anne-Sophie Azzopardi rejoint le cabinet Affaires Publiques Consultants, dans lequel elle s’occupe plus particulièrement des dossiers santé et transports. Elle y reste jusqu’en mars 2021 et sa prise de fonction au sein de l’Union des caisses de France Congés Intempéries BTP.

Sportive accomplie, elle est par ailleurs coach sportive indépendante après avoir suivi une formation spécifique à l’Institut des métiers de la forme.

Joanne Gautier (promo 2016) responsable communication de l’Orchestre national de Bretagne

Joanne Gautier (promo 2016) vient de prendre ses fonctions de responsable communication et presse à l’Orchestre national de Bretagne à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Diplômée au sein du master « Culture et production des savoirs » de l’IEP de Toulouse en 2016, Joanne Gautier a également obtenu le master « Sociologie politique des représentations et expertises culturelles » (SOPEREC).

Après plusieurs stages dans le milieu culturel et artistique (Alambret Communication, Rock en Seine, entre autres), elle intègre en janvier 2018 le festival Beauregard à Hérouville-Saint-Clair (Calvados) en qualité de responsable communication. Elle y reste près de trois ans et demi jusqu’à sa prise de fonction récente à l’Orchestre national de Bretagne.

Anne Miquel-Val (diplômée Miquel, promo 1991) conseillère de la secrétaire d’État Nathalie Élimas

Anne Miquel-Val (diplômée Miquel, promo 1991) a été nommée conseillère en charge de l’action sociale en faveur des élèves, au cabinet de la secrétaire d’État chargée de l’Éducation prioritaire, Nathalie Élimas, selon un arrêté du 10 février.

Diplômée de l’IEP de Toulouse en 1991, Anne Miquel-Val débute sa carrière au sein de l’Éducation nationale où elle est notamment conseillère principale d’éducation en collèges et lycées à partir de 1995.

Entre 2012 et 2017, elle intègre le personnel de direction de plusieurs collèges et lycées en Haute-Garonne avant de rejoindre à cette date le rectorat de l’académie de Toulouse, où elle officie en tant que directrice adjointe de cabinet des rectrices Hélène Bernard puis Anne Bisagni-Faure, de 2017 à 2018. En juin 2018, elle prend la direction du cabinet de cette dernière puis poursuit ces mêmes fonctions auprès de ses successeurs, Benoît Delaunay et Mostafa Fourar, avant d’être nommée au mois de février 2021 au cabinet de Nathalie Élimas.

Conception & réalisation : Cereal Concept