Claire Maynadier (diplômée Guilhaumon, promo 1997) cheffe du bureau des affaires immobilières des préfectures de la police et de la sécurité civile au ministère de l’Intérieur

Claire Maynadier (diplômée Guilhaumon, promo 1997) est désormais cheffe du bureau des affaires immobilières des préfectures de la police et de la sécurité civile au ministère de l’Intérieur et des Outre-mer. Elle était depuis août 2021 sous-préfète de Châteaulin (Finistère).

Également titulaire d’une maîtrise en droit public à l’université de Toulouse et diplômée de l’École nationale du Trésor public (ENT) de Noisiel (Seine-et-Marne), Claire Maynadier débute sa carrière professionnelle en 2000 en tant qu’inspectrice du Trésor public près de Lyon dans le Rhône. Un an plus tard, elle devient formatrice à l’ENT à Lyon et à Noisiel, ainsi qu’au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) de Lyon. En parallèle, elle dispense également des formations de 2002 à 2006 à l’Institut régional d’administration (IRA) de Lyon.

De 2006 à 2015, elle est directrice d’établissement sanitaire, social et médicosocial à l’hôpital de Grandris (Rhône). En parallèle, en 2008, elle est diplômée de l’École des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes.

En janvier 2016, elle est nommée directrice générale du centre hospitalier de Brioude (Haute-Loire), poste qu’elle occupe pendant deux ans. Elle y est notamment en charge du redressement des finances de l’institution comme souhaité par l’Agence régionale de santé (ARS) dans sa feuille de route, mission qu’elle accomplit avec succès, grâce à une réduction de la masse salariale et le désengagement d’emprunts toxiques. En 2017, elle est également auditrice de la 208e session régionale de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) organisée à Clermont-Ferrand, Lyon et Montluçon.

En juillet 2018, elle devient sous-préfète de Saint-Amand-Montrond (Cher), son premier poste dans la préfectorale, puis sous-préfète de Châteaulin (Finistère) en 2021.

Pierre-Gaël Bessière (promo 2018) chef de cabinet de Brigitte Macron

Pierre-Gaël Bessière (promo 2018, ancien élève de 2013 à 2017) est désormais conseiller au cabinet du président de la République Emmanuel Macron, chef de cabinet de Brigitte Macron, épouse d’Emmanuel Macron. Depuis 2020, il a été chef de cabinet de Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et chef de cabinet d’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée en charge du Logement au sein du ministère de la Transition écologique.

Après quatre années passées sur les bancs de l’IEP de Toulouse, Pierre-Gaël Bessière rejoint en 2017 Sciences Po Paris dont il sort diplômé deux ans plus tard en carrières judiciaires et juridiques. Parallèlement à ces études à Paris, il travaille à l’Assemblée nationale en tant que collaborateur parlementaire puis comme stagiaire auprès d’un conseiller politique au cabinet du président de la République. Pierre-Gaël Bessière devient ensuite chargé de mission, adjoint au chef de cabinet de la campagne des européennes pour En Marche ! de décembre 2018 à mai 2019.

Le mois suivant, il intègre le cabinet d’Emmanuelle Wargon, alors secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire en tant que collaborateur. Lorsque cette dernière est nommée ministre déléguée en charge du Logement en juillet 2020, Pierre-Gaël Bessière devient conseiller en charge des élus locaux et des territoires, fonction qu’il occupe jusqu’au mois de novembre 2020 et sa nomination en tant que chef de cabinet adjoint au sein de la même équipe ministérielle. Il devient en juin 2022 chef de cabinet adjoint de Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse à partir de septembre 2022.

À l’Élysée, Pierre-Gaël Bessière retrouve trois autres diplômés de Sciences Po Toulouse : Vincent Caure (promo 2016), chef de cabinet adjoint, Philippe Bélaval (promo 1975), conseiller culture, et Benoît Faraco (promo 2003), conseiller énergie, environnement, transports et agriculture.

Investi en politique, Pierre-Gaël Bessière est par ailleurs délégué général adjoint en charge des territoires et des élections des Jeunes avec Macron et a été élu en mars 2020 premier adjoint d’Azas (Haute-Garonne).

Sciences Po Toulouse Alumni au Forum des associations

L’association Sciences Po Toulouse Alumni était cette année encore présente lors du traditionnel Forum des associations organisé par l’IEP.

Au total, une quarantaine d’étudiants – majoritairement en 1ère, 2e et 4e année – se sont pressés sur le stand de l’association, tenu cette année par Pierre-Henri Picard (promo 2015), coprésident, et Catherine Caggegi (promo 1999), membre du conseil d’administration de Sciences Po Toulouse Alumni.

Comme en 2022, l’association a pu valoriser nos actions en faveur des étudiants, à l’instar du club Étudiants-Diplômés, l’opération de parrainage/marrainage Coup de pouce, la participation aux tables-rondes métiers organisées à l’IEP, ou encore les mises en relation régulières pour la recherche de stages, etc.

Notons également les nombreux autres services exclusifs que nous proposons qui n’ont pas manqué d’intéresser les étudiants : sélection hebdomadaire d’offres d’emploi et de stages, accès à Europresse et ses 3 500 titres de presse nationale, régionale, internationale, généraliste et spécialisée, offres de nos partenaires, vidéos de nos précédents webinaires et participation à nos événements spéciaux.

Pour rappel, la cotisation est gratuite pour les étudiants et réduite pour les jeunes diplômés !

Virginie Guérin-Robinet (diplômée Robinet, promo 1995) secrétaire générale de la préfecture de l’Ain

Virginie Guérin-Robinet (diplômée Robinet, promo 1995) a été nommée secrétaire générale de la préfecture de l’Ain, sous-préfète de Bourg-en-Bresse, selon un décret du 2 août. Il s’agit de son second poste en tant que sous-préfète. Ancienne élève de l’Institut régional d’administration (IRA) de Lille, elle était experte de haut niveau, cheffe de la mission de délivrance sécurisée des titres au sein du ministère de l’Intérieur depuis avril 2021, au sein de la direction de la modernisation et de l’administration territoriale relevant du secrétariat général du ministère.

Nommée chef du bureau Contrôle des sociétés d’autoroute (tutelle, concessions) au ministère de l’Équipement en 2005, Virginie Guérin-Robinet intègre trois ans plus tard le ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement durable, en tant que chef du bureau Modernisation et stratégie au sein du secrétariat général.

Titulaire du tour extérieur des administrateurs civils en 2012, elle intègre le ministère de l’Intérieur en qualité de chef du bureau du Fonctionnement et de l’Investissement des programmes à la Direction de l’évaluation, de la performance et des affaires financières et immobilières. Elle y reste deux années avant de rejoindre en 2014 la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises en qualité de chef du bureau des Ressources humaines et financières, toujours au ministère de l’Intérieur. En 2017, elle devient directrice du pôle Migrants à la Direction interministérielle à l’hébergement et l’accès au logement (Dihal).

En août 2019, elle devient pour la première fois sous-préfète, auprès du préfet des Hauts-de-Seine, chargée de la politique de la ville et de la cohésion sociale, puis secrétaire générale adjointe.

Emeline Barrière (promo 2009) directrice de cabinet du préfet des Côtes-d’Armor

Emeline Barrière (promo 2009) vient d’être nommée directrice de cabinet du préfet des Côtes-d’Armor, selon un décret du 23 mai. Elle était depuis août 2021 sous-préfète de Mirande (Gers).

Diplômée de Sciences Po Toulouse au sein du master sciences politiques, relations géopolitiques et sécurité internationale, Emeline Barrière a ensuite intégré la Prep’ENA avant de rejoindre l’Institut régional de l’administration (IRA) de Bastia (promo 2011).

Elle débute sa carrière professionnelle en 2011 en qualité de chargée d’études à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) du Limousin, puis intègre le ministère de l’Intérieur deux ans plus tard. Elle y est successivement secrétaire générale de la sous-préfecture de Confolens (Charente), cheffe du bureau des étrangers, puis cheffe du bureau de l’Ordre Public et de la police administrative.

Après six années passées à la préfecture de Charente, Emeline Barrière est nommée à Paris, place Beauvau, et devient cheffe de cabinet du directeur de la modernisation et de l’administration territoriale pendant deux ans, jusqu’à sa nomination en août 2021 comme sous-préfète de Mirande dans le Gers.

Rémi Leturcq (promo 2019) chargé des affaires européennes chez France Chimie

Rémi Leturcq (promo 2019) vient d’être nommé chargé des affaires européennes chez France Chimie, fédération professionnelle des entreprises du secteur de la chimie en France.

Diplômé de Sciences Po Toulouse en 2019 au sein du master Affaires européennes, Rémi Leturcq a également obtenu un master en « Études politiques et de gouvernance européennes » au Collège d’Europe dans la promo 2019/2020 Hannah Arendt.

Après plusieurs stages – notamment en tant que collaborateur parlementaire à l’Assemblée nationale et au Parlement européen – il rejoint en 2021 Dentons Global Advisors en tant que consultant en affaires publiques, fonction qu’il occupait jusqu’à présent et sa prise de poste chez France Chimie.

Notons que Juliette Judel (promo 2019 du master Gouvernance des relations internationales – GRI) est depuis 2022 chargée d’affaires publiques & de communication chez France Chimie.

Laetitia Battisti (promo 2015) assistante du Rapporteur spécial des Nations unies sur les défenseurs de l’environnement

Laetitia Battisti (promo 2015) a été nommée au mois de janvier 2023 assistante auprès de Michel Forst, Rapporteur spécial des Nations unies sur les défenseurs de l’environnement. Elle travaillait depuis 2021 au sein de la société de conseil spécialisée dans le domaine des droits humains Article Premier.

Diplômée de Sciences Po Toulouse en 2015 au sein du master Relations internationales et gestion de crises, Laetitia Battisti débute sa carrière chez Action contre la faim comme chargée de plaidoyer de 2016 à 2017 avant de rejoindre l’Institut français des droits et libertés (IFDL), en tant que chercheuse de terrain, de 2017 à 2018. Elle travaille ensuite pendant près de deux ans, de 2019 à 2021, pour la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH). Début 2021, elle intègre la société de conseil Article Premier qui apporte son expertise dans le domaine de la protection des défenseurs des droits humains auprès de différentes institutions et organisations internationales.

Léa Joussaume (promo 2015) parmi les 10 femmes à suivre dans la tech en France en 2023

Léa Joussaume (promo 2015) vient d’être nommée parmi les 10 femmes à suivre dans la tech en France en 2023 selon le collectif Sista. Ce collectif, qui vise à réduire les inégalités de financements entre femmes et hommes entrepreneurs, publie chaque année depuis 2013 une liste de fondatrices, investisseuses et dirigeantes de l’écosystème français des start-up et intègre pour la première fois des femmes ayant des postes clés dans de grosses start-up. Léa Joussaume est directrice des opérations chez Luko, l’un des leaders de l’insurtech (néo-assurance en ligne) en France

Diplômée de Sciences Po Toulouse en 2015 au sein du parcours Communication, Léa Joussaume débute sa carrière chez Wine Passport, une agence d’oenotourisme, avant de rejoindre e, 2016 Mon Docteur, un site de réservations de rendez-vous médical (racheté par Doctolib en 2018), où elle devient responsable communication et marketing.

En septembre 2018, elle intègre alors Luko, qui ne compte à cette époque que huit salariés. Initialement en charge de la communication, elle couvre lors de son arrivée un large spectre des activités de la jeune société et assure notamment quelques missions de service client. Nommée en septembre 2022 directrice des opérations, Léa Joussaume est aujourd’hui à la tête de 60 personnes, la plus grosse équipe de Luko.

Anne Miquel-Val (diplômée Miquel, promo 1991) directrice académique des Hautes-Pyrénées

Anne Miquel-Val (diplômée Miquel, promo 1991) est la nouvelle directrice académique des services de l’Éducation nationale des Hautes-Pyrénées depuis le 1er janvier. Depuis février 2022, elle était conseillère technique Éducation à Matignon du Premier ministre Jean Castex puis de la Première ministre Élisabeth Borne.

Diplômée de l’IEP de Toulouse en 1991, Anne Miquel-Val débute sa carrière au sein de l’Éducation nationale où elle est notamment conseillère principale d’éducation en collèges et lycées à partir de 1995.

Entre 2012 et 2017, elle intègre le personnel de direction de plusieurs collèges et lycées en Haute-Garonne avant de rejoindre à cette date le rectorat de l’académie de Toulouse, où elle officie en tant que directrice adjointe de cabinet des rectrices Hélène Bernard puis Anne Bisagni-Faure, de 2017 à 2018. En juin 2018, elle prend la direction du cabinet de cette dernière puis poursuit ces mêmes fonctions auprès de ses successeurs, Benoît Delaunay et Mostafa Fourar.

En février 2021, elle devient conseillère en charge de l’action sociale en faveur des élèves au cabinet de la secrétaire d’État chargée de l’Éducation prioritaire, Nathalie Élimas, avant de rejoindre Matignon un an plus tard.

Vincent Dupré-Warin (promo 2011) chef du bureau du budget du logement et de l’aménagement au ministère de la Transition écologique

Vincent Dupré-Warin (promo 2011) vient d’être nommé chef du bureau du budget du logement et de l’aménagement au ministère de la Transition écologique. Ancien élève de l’Institut régional d’administration (IRA) de Nantes (promo 2014) et de l’École nationale d’administration (ENA, promo 2019-2020 Hannah-Arendt), il était depuis 2020 adjoint au chef de bureau des grandes opérations d’urbanisme au sein du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Après avoir obtenu un master 1 d’anthropologie sociale et historique au sein de l’École des hautes études en sciences et sociales de l’université Toulouse 2 Le Mirail en 2009, Vincent Dupré-Warin a rejoint les bancs de l’université Toulouse 1 Capitole d’où il sort diplômé d’un master 1 en droit en 2010. Il intègre l’IEP de Toulouse pour obtenir un master 2 « Conseil Expertise et Action publique » (CEAP) qui le conduit à passer et réussir le concours des IRA.

Il rejoint ainsi celui de Nantes d’où il sort diplômé en 2014. Vincent Dupré-Warin rejoint alors le ministère des Armées en tant que chef de la section Synthèses T2-HT2 qui relève des enjeux budgétaires. Il y reste plus de trois ans avant de se consacrer au concours de l’ENA qu’il réussit.

Après avoir intégré l’ENA en 2019 (promotion Hannah-Arendt), il effectue de janvier à juin de cette année un stage à l’ambassade de France au Vietnam avant de rejoindre la préfecture de la région Corse, préfecture de Corse-du-Sud de juin à octobre. Vincent Dupré-Warin effectue enfin son troisième stage en tant que stagiaire ENA chez Segula Technologies d’octobre 2019 à janvier 2020.

Sorti de l’ENA en octobre 2020, il intègre le même mois le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales en tant qu’adjoint au chef de bureau des grandes opérations d’urbanisme.

Vincent Dupré-Warin fait partie des trois diplômés de Sciences Po Toulouse à avoir intégré l’École nationale d’administration à Strasbourg pour la promotion 2019-2020 Hannah-Arendt avec Adélie Raynaguet (promo 2017) et Amadis Delmas (promo 2009).

Conception & réalisation : Cereal Concept